Le rucher est situé au milieu du domaine. Karel et Junie SILVENTE s’en occupent (père et fille). Il ne s’agit pas d’une apiculture de rendement, mais d’une apiculture respectueuse. Les abeilles sont dérangées le moins possible. Le renouvellement se fait naturellement avec récupération des essaims. Tout le miel n’est pas récolté, pour laisser suffisamment de provision aux abeilles pour l’hiver et ne pas avoir à les nourrir au sucre jusqu’à la prochaine saison.

Le climat du Causse est aléatoire. Le causse est aride en été, et peut être très froid en hiver. Comme dit précédemment ce n’est pas une apiculture de rendement. Le climat détermine la récolte. Certaines années de sécheresse, rien ne pousse. D’autres années les pluies au bon moment réveilleront les graines et laisseront place aux fleurs du causse : les abeilles butinent principalement le cornouiller mâle, le buis, le chêne, l’érable, l’aubépine, la sauge, les ronces, le lierre… Par leur emplacement privilégié, les abeilles ont également accès à des châtaigniers qui ont su pousser le long d’une veine acide. Elles butinent aussi un ancien champ de lavande et de thym et d’autres espaces floraux de luzerne et de sainfoin.

Les ruches semblent un peu plus préservées du frelon asiatique du fait des résineux car les frelons nidifient dans les feuillus et à proximité des cours d’eau.

La Métairie Haute produit un « miel authentique » :
Pas de nourrissement artificiel au sirop de sucre, les abeilles ne consomment que leur propre miel
Pas de production intensive, acceptation des aléas climatiques
Il s’agit d’un miel de terroir ; chaque année, le goût et la texture sont différents en fonction des fleurs que les abeilles ont pu butiner
La récolte du miel se fait par extraction à froid.